27 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

NIGERIA : DES BANDITS PEULS DONNENT UN ULTIMATUM AUX TERRORISTES

Partager l'article

Un groupe armé peul a ordonné aux militants terroristes des groupes Ansaru qui se sont infiltrés dans le nord du Nigéria, de quitter la zone. C’est un érudit islamique basé dans l’État de Kaduna, Sheikh Abubakar Gumi, qui a rapporté l’information.

Le leader religieux, Sheikh Abubakar Gumi, a souligné que la vision des bandits vivant dans la brousse est différente de l’idéologie des groupes terroristes qui ont infiltré le pays, affirmant qu’un Peul n’est pas fanatique, mais plus soucieux de sa survie. Il appelle le gouvernement à intervenir rapidement, notant que leurs visites dans les forêts donnaient des résultats positifs, rapporte The Guardian.

«Il y a une infiltration par des groupes terroristes islamiques. Oui, ils ont infiltré les Peuls, mais les Peuls ont une vision. Le leur est de combattre la guerre existentielle. Par exemple, ils ne peuvent pas aller au marché ou se rendre à Zuru parce qu’ils seraient lynchés; donc la meilleure chose à faire est de se procurer des armes pour combattre », a indiqué l’érudit. Il souligne que plusieurs bandits ont suivi ses conseils et réussi à résister aux tentatives des terroristes d’Ansaru de les endoctriner.

Sheikh Abubakar Gumi a affirmé que les bandits faisaient ce que l’armée devrait faire aux terroristes: les combattre et les tuer. Racontant comment les bandits résistent aux singeries des terroristes, Gumi a déclaré que «lorsque nous sommes allés dans l’État du Niger, nous avons parlé avec l’un des chefs de gangs pour participer au processus de paix. C’est même lui qui a négocié la libération des garçons de Kagara et d’autres ».

«Après notre sortie, il a parlé au contact, leur disant qu’ils avaient été approchés par les groupes Ansaru qui leur avaient dit de ne pas faire confiance à moi et à mon entourage; que nous sommes des érudits démocratiques et que nous ne devrions pas être les bienvenus. C’est pourquoi j’exhorte le gouvernement à intervenir rapidement. Pas de temps à perdre », indique le leader religieux.

SK


Partager l'article