1 mars 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Présidentielle de 2025 PPA-CI / Grands-Ponts choisi Laurent Gbagbo

Partager l'article

La Coordination régionale du PPA-CI des Grands-Ponts a tenu son Assemblée générale ordinaire le samedi 20 janvier 2024 à Dabou.

Cette AGO a été rehaussée par la présence de deux invités spéciaux à savoir Emmanuel ACKAH, directeur de cabinet du président Laurent Gbagbo et Damana Adia Pickass, 2e vice- président du CSP en charge de la Fête de la Renaissance.

Le centre culturel de Dabou qui a servi de cadre à cette rencontre des militants des Départements de Dabou, Grand Lahou et Jacqueville, s’est avéré exigüe, au regard de la mobilisation exceptionnelle du jour.

Profitant de cette tribune, Emmanuel ACKAH a rappelé le symbole que représente Dabou, dans la vie politique du président Laurent Gbagbo et les rapports privilégiés que ce dernier a toujours eu avec le département.

C’est pourquoi il s’est interrogé sur la représentation politique actuelle de Dabou, mettant en cause la faiblesse des populations face à la politique des achats de conscience. Il a demandé à ses “beaux” et à ses parents de revenir à leur premier amour au risque de sacrifier toutes leurs années de souffrance et de lutte sur l’autel de la corruption politique.

Pour sa part, Damana Pickass est revenu sur les motivations de l’institution par le PPA-CI d’une fête dite de la Renaissance et situé les enjeux de l’édition 2024.

Selon lui, la France et le régime Ouattara, en déportant le président Laurent Gbagbo à La Haye, voulaient rappeler à la mémoire collective des Ivoiriens et des Africains, les déportations des grands résistants africains comme Samory Touré, Behanzin et de Zokou Gbeli.

« Ils ont pensé et soutenu que la déportation du président Laurent Gbagbo était un voyage sans retour.

C’est pourquoi ils disaient tous : Laurent Gbagbo, c’est fini. Malheureusement pour eux, tel le Phoenix, Laurent Gbagbo qui était donné pour mort est revenu à la vie. Et le 31 mars marquant la résurrection du président Laurent Gbagbo. Alors, le 31 mars a été choisie pour célébrer la renaissance », a-t-il indiqué non sans avoir invité les militants du PPA-CI en général et ceux des Grands-Ponts en particulier à déferler sur Agboville le 31 mars 2024. Agboville, ville de résistance pour donner un Signal au monde et à la Côte d’Ivoire.

Quant à Lasm Blaise, initiateur de cette rencontre, il a traduit sa gratitude aux invités spéciaux pour leur présence remarquée.

« Je voudrais expliquer ma gratitude au directeur de cabinet du président Laurent Gbagbo et au vice-président Damana Pickass ainsi qu’au Coordinateur régional Jean Yedes et aux autres camarades (Dogoh Laurent, Serge Beugre, Niagne Mathurin, aux fédéraux , Sg de sections et de base et à l’ensemble des militants présents). Je salue particulièrement les patriarches et les nombreuses femmes », a-t-il soutenu avant de situer les enjeux de cette AGO.

« Cette AGO répond à une volonté de structurer notre fonctionnement. Ainsi tous les trois mois, il appartient de facto à toutes les fédérations de convoquer également les AG, dès après la nôtre. Les sections prendront les relais et les bases ensuite. L’objectif est de diffuser au maximum les directives du Parti dans un cadre réglementaire et je vais veiller à ce que cela soit fait. J’ai écouté avec attention la synthèse de l’évaluation de l’implantation et j’ai un sentiment mitigé.

Nos militants sont nombreux, disséminés et sont en attente de nous sentir mais notre animation et notre fonctionnement ne sont pas adaptés et conformes à cette volonté des populations de marcher avec nous. Il nous faut corriger les choses et nous serons obligés de prendre les décisions (…) ». Chers camarades, notre défi ultime est de réinstaller Gbagbo Laurent et cela nous le ferons pas pour nous-mêmes forcément mais parce que la Côte d’Ivoire souffre (…) ».

Après l’adoption à l’unanimité du rapport sur l’implantation du parti par les militants, deux motions été lues.

La première porte sur la réinscription sur la liste électorale du nom du Président Laurent Gbagbo.

La seconde motion exprime clairement et sans ambiguïté, le choix non négociable de la coordination régionale du PPA-CI des Grands-Ponts sur le président Laurent Gbagbo comme Candidat à l’élection présidentielle de 2025.

« La région s’engage à payer en relation avec d’autres régions sœurs, la caution de 50 millions de francs CFA du candidat Laurent Gbagbo.

Elle engage la direction du Parti à organiser sans délai la convention du Parti pour désigner officiellement le Camarade Laurent Gbagbo, Candidat du PPA-CI aux élections présidentielles de 2025 », telle est teneur de la seconde motion.

Par ailleurs, les deux motions ont été adoptées l’une après l’autre par acclamation dans la ferveur populaire.

AK


Partager l'article