14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Récente rupture de câbles sous-marins / MTN dévoile les causes et rassure les usagers

Partager l'article

L’accès Internet a connu une grave perturbation en Afrique de l’Ouest, jeudi 14 mars 2024.

Plus de deux mois après cet incident, l’un des principaux fournisseurs des services Internet en Afrique, le Groupe MTN est revenu sur ses causes et les mesures correctives mises en œuvre pour éviter de futures interruptions et les solutions visant à renforcer la résilience et la fiabilité des services internet dans la région.

C’était le vendredi 24 mai 2024, au Noom Hôtel Abidjan-Plateau, lors d’une conférence de presse co-animée par Maxime Tra et Gérard Avoaka, respectivement, sous-directeur technique en charge des infrastructures (notamment de la fibre terrestre et sous-marine) et des opérations à MTN Côte d’Ivoire et sous-directeur technique en charge des opérations IP, internet et des accès clients internet.

Premier à prendre la parole, Maxim Tra a révélé que la grave perturbation d’accès à internet du 14 mars 2024 était liée à la rupture d’au moins 4 câbles sous-marins de fibres optiques. Câbles qui desservent toute l’Afrique de l’Ouest.

«Sur cinq câbles sous-marins, quatre ont été rompus dont celui de MTN parce qu’il traverse une zone marine particulièrement vulnérable qu’on appelle ’’trou sans fond’’. «C’est à ce niveau que le courant de turbidité est survenu, endommageant tous les câbles qui passaient par là, à l’exception d’un seul. Cette perturbation a eu des conséquences sur tous les services qui utilisent l’Internet, notamment les opérations bancaires, les services de VTC, et d’autres activités en ligne.

Cependant, les services internet de MTN Côte d’Ivoire ont été rétablis progressivement, et dès le 17 mars 2024, nous avons recouvré pleinement notre capacité. Depuis le 29 avril 2024, tous les câbles sous-marins endommagés dont le câble West Africa Cable System internet (WACS) ont été réparés».

Cependant pour éviter de futures perturbations, des solutions ont été annoncées par l’opérateur des télécommunications.

Tout en assurant que les travaux de réparation de WACS ont été menés avec professionnalisme, Gérard Avoaka a confié que son groupe a mis en place un nouveau câble sous-marin dénommé 2 Africa qui fait le tout de l’Afrique. «A côté de WACS qui relie l’Afrique du Sud à l’Europe, en traversant plusieurs pays africains, dont la Côte d’Ivoire, 2 Africa fait le tour de l’Afrique. La mise en place de ce câble va améliorer la résilience du réseau internet en Afrique en général et en Côte d’Ivoire en particulier. »

Faut-il le rappeler, le 14 mars 2024, la rupture de quatre des cinq câbles sous-marins qui desservent l’Afrique de l’Ouest, avait gravement perturbé tous les services qui utilisent l’Internet.

BS


Partager l'article