14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Scandale à la SOTRA : Le règne autoritaire du DG Meité Bouaké et sa fortune personnelle de plus de 20 milliards de FCFA

Partager l'article

Ce vendredi 07 juin 2024, un article publié par “Enquête Média” met en évidence certaines malversations faites par le Directeur Général de la Société des Transports Abidjanais (SOTRA), Monsieur Meité Bouaké.

L’article met en lumière les pratiques abusives et le comportement autoritaire du directeur général de la Société des transports abidjanais (SOTRA), Meité Bouaké. Malgré les demandes d’augmentation salariale des employés, ceux-ci sont systématiquement ignorés, voire licenciés s’ils osent se plaindre. Le DG refuse d’appliquer les augmentations, arguant que la SOTRA n’est ni du secteur public ni du secteur privé, alors qu’elle est une société à participation financière publique.

<< Les machinistes supposés percevoir 378.000 fcfa, ne perçoivent que 166.800 pour les plus chanceux.

Ceux qui s’en plaignent sont systématiquement renvoyés sans préavis. C’est la république du DG.

Lors de l’augmentation des salaires des fonctionnaires voulue par le Président Alassane Ouattara, Meité Bouake, le DG, a d’abord argumenté que la Sotra n’est pas de la Fonction publique. Il a donc derechef refusé d’augmenter les salaires >>, pouvait on lire dans cet article.

Le texte révèle également les méthodes répressives du DG, qui n’hésite pas à licencier les employés qui tentent de se rebeller, allant jusqu’à les espionner et les sanctionner sans préavis. Même les autorités semblent impuissantes face à son pouvoir, comme en témoigne l’inefficacité de la Primature à régler la situation.

De plus, une enquête approfondie a révélé que Meité Bouaké aurait accumulé une fortune personnelle de plus de 20 milliards de FCFA, provenant notamment des salaires non versés et des augmentations refusées. Des montages financiers complexes et des complicités sont mis en lumière, laissant entrevoir un réseau de prête-noms et de proches impliqués dans ces malversations.

Enfin, l’article souligne l’importance de la transparence et de la responsabilité dans la gestion des fonds publics, appelant à des enquêtes approfondies pour identifier toutes les ramifications de ce scandale. La presse s’engage à poursuivre ses investigations pour révéler la vérité et faire toute la lumière sur les agissements du DG de la SOTRA.

Séverin Konan

Ovajabmedia.com


Partager l'article