23 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Sénégal: Abdoulaye Bathily démissionne de son post d’envoyé spécial de L’ONU en Libye

Partager l'article

Abdoulaye Bathily, le diplomate sénégalais, a démissionné de son poste d’Envoyé spécial de l’ONU en Libye le 15 avril, devenant ainsi le huitième à occuper cette fonction depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. En tant que premier diplomate d’Afrique subsaharienne à endosser cette responsabilité complexe dans un pays secoué par l’intervention controversée de l’OTAN contre le régime de Kadhafi, sa démission souligne les défis persistants auxquels ce pays est confronté.

Nommé en novembre 2022, Abdoulaye Bathily, âgé de 77 ans, a pris la décision de quitter son poste en raison du constat que les conditions nécessaires pour poursuivre sa mission en Libye n’étaient plus réunies. Son départ, bien que accepté à contrecœur par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, met en lumière la complexité de la situation en Libye et les obstacles auxquels sont confrontés ceux qui tentent de faciliter la paix et la stabilité dans le pays.

Avant son rôle en Libye, Abdoulaye Bathily a occupé plusieurs postes importants au sein des Nations Unies, notamment en tant que Représentant spécial adjoint du Secrétaire général au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali et en tant que Représentant spécial pour l’Afrique centrale et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale au Gabon. Sa carrière illustre son engagement en faveur de la paix et de la stabilité en Afrique, et son expertise dans des contextes complexes et instables.

Bathily a également occupé divers postes ministériels au sein du Gouvernement sénégalais et a une longue carrière universitaire, titulaire de doctorats de l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni, et de l’Université Cheikh Anta Diop, au Sénégal, où il a enseigné l’histoire pendant plus de 30 ans et a donné des conférences dans plusieurs universités à travers le monde.

Le départ d’Abdoulaye Bathily souligne une fois de plus les défis auxquels sont confrontés les acteurs internationaux engagés en Libye, et met en évidence l’importance de trouver des solutions durables pour rétablir la paix et la stabilité dans le pays.

Séverin Konan


Partager l'article