28 novembre 2023

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Société : 10 000 jeunes élèves et étudiants bénéficient d’ un job de vacances

Partager l'article

Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, a lancé, le mercredi 26 juillet 2023 à Abidjan, un programme spécial d’immersion ou ” jobs de vacances” dans des administrations publiques ou privées du pays au profit de 10 000 jeunes élèves et étudiants pendant les vacances scolaires. « Le programme spécial d’immersion est un dispositif d’accompagnement des élèves et étudiants de tous types d’enseignement âgés de 16 à 40 ans avec deux objectifs majeurs. Le premier est axé sur la découverte et la familiarisation avec le milieu professionnel durant un mois afin d’affiner leur choix d’orientation professionnelle et le second vise l’occupation saine des jeunes durant les vacances scolaires ”, a expliqué le ministre Mamadou Touré, lors d’une conférence de lancement de ce projet.La période d’immersion est prévue du 15 août au 15 septembre 2023. Ces jeunes recevront un pécule de 45.000 FCFA. Par ailleurs, le ministre a précisé que les premiers bénéficiaires de ce programme, qui sont les élèves et étudiants issus de l’enseignement technique, rentreront en immersion dès le 1er août prochain. Quant aux autres jeunes désireux de bénéficier de ce programme, il a fait savoir que les inscriptions sont ouvertes à compter de ce mercredi 26 juillet sur le site internet de l’agence Emploi-Jeune ainsi que dans les préfectures et sous-préfectures sur l’ensemble du territoire national. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Programme dénommé Programme Jeunesse du Gouvernement (PJ-Gouv) sur la période 2023-2025. Pour l’année 2023, la mise en œuvre du PJ-Gouv coûtera plus de 361 milliards FCFA et permettra de mobiliser des opportunités de formation et d’insertion professionnelle pour 490 018 jeunes. A terme, le PJ-Gouv 2023-2025 permettra d’impacter 1.500.000 jeunes sur les trois ans.

CICG


Partager l'article