25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

SOCIÉTÉ / DECLARATION DU FORUM DES EDITEURS AFRICAINS (TAEF) SUR LE SOUDAN Pour publication immédiate

Partager l'article

Le Forum des Editeurs Africains (TAEF) suit avec intérêt et une très grande préoccupation les évènements qui se déroulent au Soudant depuis le coup d’Etat du 16 octobre 2021 et qui ont vu les militaires revenir, illégalement, sur la scène politique, le dangereux recul démocratique que ce retour a suscité dans le pays et les graves menaces sur les journalistes et les libertés d’expression et de presse. A la date d’aujourd’hui, ce sont, au moins, 6 journalistes qui ont été arrêtés sans qu’on ne sache pourquoi :
L’ancien ministre de l’information, Hamza Baloul AL Ameer Le conseiller de l’ancien Premier ministre (aussi ancien ministre de l’information), Faisal Mohamed Salih L’ancien conseiller du Premier ministre, Faiz Al Selik Le manager de Khartoum TV, Yassir Awad Le directeur général de « The Dimogratic » Et le chroniqueur Al Haj Warrag.
Certains parmi eux ont été arrêtés le jour, même, du coup d’Etat, d’autres à la sortie d’interview sur une chaine de télévision internationale et certains dans leur rédactions. Tous sont arrêtes depuis plusieurs jours, maintenant, et personne ne sait où ils sont et aucune nouvelle d’eux.
Le Forum des Editeurs Africains (TAEF) apporte son soutien indéfectible aux défenseurs des droits de l’homme au Soudan, en général et aux journalistes, en particulier. Il condamne avec la dernière rigueur les entraves aux libertés à Karthoum et à l’intérieur du pays et exige des militaires au pouvoir le respect strict de la liberté de la presse et d’opinion. Le Forum des Editeurs Africains (TAEF) en appelle à la mobilisation internationale pour que revienne au Soudan un régime démocratique normal.

Ovaiajbmedia.com


Partager l'article