14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Societé: Des jeunes de la société civile et de partis politiques ont mené la réflexion à la recherche de solutions pour éviter les conflits sociopolitiques

Partager l'article

C’est autour d’un panel organisé par l’ONG opinion éclairé que des jeunes ont trouvé des solutions afin d’éviter les conflits communautaires et politiques. Les échanges ont eu lieu ce samedi 4 novembre 2023 Abidjan sous le thème : la dimension anthropologique des conflits sociaux et politiques cause des pistes de solutions. Le journaliste ivoirien Franck Etiens et l’enseignante experte en sécurité et genre Clémence Odjohou ont animé le panel. La rencontre s’est tenue à Cocody et a vu la participation de plusieurs acteurs jeunes des partis politiques acteurs de la société civile et etc.

 

Qui organise ?

L’ONG Opinion Eclairée et la Fondation allemande Rosa Luxemburg

De quoi s’agit-il ?

C’est un cadre de dialogue pour la participation civique, la paix et la réconciliation. Après le succès de l’activité à Agboville en juillet 2023 et  à Guiglo le 21 octobre 2023,  le troisième numéro se tient à Cocody autour du thème « La dimension anthropologique des conflits sociaux et politiques, causes et pistes de solutions »

Quel est l’objectif de la table ronde de Cocody?

L’objectif   est de contribuer à la consolidation de la paix et à la cohésion sociale par le dialogue social et politique. De manière spécifique, il s’agit d’analyser la dimension anthropologique des conflits sociaux et politiques, faire comprendre les causes de ces conflits dans la société humaine mais aussi proposer des réponses aux conflits, susceptibles d’asseoir un climat apaisé pour toutes et pour tous.

Qui sont les participants ?

Ce sont des représentants de partis politiques et d’associations dont les jeunes, les femmes et les personnes en situation de handicap.

Propos de De Laue Nesmon PIE, présidente  de l’ONG OPINION ECLAIREE :

« Cette activité s’inscrit dans le cadre des actions du département Gouvernance et démocratie de l’ONG opinion éclairée. En nous associant avec la Fondation Rosa Luxemburg autour de ce thème, notre intention est de contribuer à faire prendre conscience que le conflit social et politique est inhérent à la société humaine mais il peut être prévenu ou du moins géré. C’est la capacité humaine à faire face au conflit de manière responsable qui peut augurer des lendemains meilleurs. Pour cette table ronde, nous avons invité les représentants des partis politiques et de la société civile avec un accent sur les femmes, les jeunes et les personnes en situation de handicap car la recherche de la paix se doit d’être inclusive. Notre démarche est aussi une invitation à maintenir la paix et la cohésion en Côte d’Ivoire »

 

Les panélistes Franck Étien journaliste, vice-président de l’UNJCI, consultant, spécialiste des questions politiques et Clémence Odjohou enseignante de philosophie, experte en sécurité et genre ont d’entrée de jeu défini ce qu’ils entendent par dimension anthropologique des conflits.

Aussi, les Panélistes ont parlé des causes des conflits sociaux et politiques. Selon Odjohou Clémence, ces conflits dans notre pays sont dus entre autres à une saturation foncière et à l’intervention problématique de l’état dans le règlement des conflits fonciers. Quant à Franck Etien, il a ajouté que « les discriminations sont également sources de conflis ». Pour lui, le tort des politiques est de ne pas mettre en œuvre des mécanismes pour expliquer les lois.

 

Et pour conclure, Clément  Odjohou à souhaiter que comme pistes de solutions les méthodes culturels tels que les jeux de alliances inter-ethniques. Les jeunes quant à eux devrait être dépassionnés des appartenances de leadership. Également, accentuer la formation sur les thématiques actuels qui risque d’être caduque à l’avenir, elle souhaite que les questions de genre et de la gent féminine en général soit mis sur la table.

 

 

Les échanges ont vu l’interaction du public.


Partager l'article