30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Voeux de nouvel an / Danièle Boni-Claverie : ” que 2022 nous permette d’aller de l’avant ”

Partager l'article

En ce temps d’espérance qui accompagne toute nouvelle année, nous voulons croire que 2022 va nous permettre d’aller de l’avant et ce que nous n’avons pu obtenir l’année dernière, deviendra enfin réalité.

Dans son discours de fin d’année, le président de la République nous a fait la description d’une Côte d’Ivoire idyllique où tout est maîtrisé, de la menace terroriste aux nouvelles méthodes de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption.

Or, malgré les 6,5% de taux de croissance, la pauvreté ne recule pas et la multiplication des infrastructures routières en chantier en même temps, engorgent Abidjan et créent des embouteillages monstres aux répercussions économiques indéniables sans compter les accidents de la route meurtriers en hausse exponentielle sur tout le territoire national. Est-ce la meilleure méthode que d’instaurer un prix de la bonne gouvernance pour lutter contre les délinquants en col blanc ?

La gestion publique apparaît ainsi calamiteuse au détriment du pauvre contribuable. Les DG incriminés ont été limogés sans que la justice pour la majorité d’entre eux ne soit saisie. Est-ce le meilleur moyen d’établir la confiance entre les justiciables et nous convaincre de la volonté du régime d’aller jusqu’au bout de cette opération ?

Le Président de la République est resté droit dans ses bottes et ne lâche rien ce qui n’augure rien de constructif du côté du dialogue politique. Même si nos compatriotes, las de leur classe politique n’en attendent pas grand-chose, l’opposition dans son ensemble est bien déterminée à y participer activement. L’Urd veut garder espoir. Notre pays a besoin de la participation de toutes les forces vives de la nation pour se reconstruire et bâtir un véritable état de droit qui garantisse à tous, équitablement, les mêmes chances de réussite et de justice.

Que la nouvelle année chasse définitivement la politique de rattrapage ethnique !Le pouvoir doit s’humaniser et au-delà des chiffres et statistiques, prendre en compte les souffrances parfois même le désespoir de certains de nos compatriotes. Je pense en particulier aux déguerpis et aux 3000 docteurs diplômés et sans emploi.

L’Urd souhaite que nous restions déterminés et unis autour d’un idéal de solidarité, de fraternité, de retour à la cohésion sociale et de recherche constante de réconciliation nationale.

Meilleurs vœux et bonne année 2022 à toutes et à tous sous la grâce du Seigneur.

Danièle Boni-Claverie
présidente de l’Urd


Partager l'article