14 avril 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Voeux de nouvel an / Luce Marcel Kromel Akpa, Fondateur de l’Alliance pour la Démocratie en Côte d’Ivoire (Adci) ” 2022, une année porteuse d’espoir ”

Partager l'article

Ivoiriennes, Ivoiriens, mes chers compatriotes !
L’Alliance pour la Démocratie en Côte d’Ivoire (ADCI) par ma voix voudrait d’abord rendre Gloire à DIEU pour l’avoir guidé tout au long de l’année 2021. Ensuite manifester sa reconnaissance au vaillant peuple de Côte d’Ivoire pour son action. Le remercier pour sa volonté, sa détermination et son soutien qui n’a eu d’égal durant cette année 2021 qui s’est achevée et qui a été très éprouvante pour chacune et chacun de nous!

Mais, mes chers compatriotes,
L’année 2022 est arrivée en effet. Une année porteuse davantage d’espoir et de consolidation de la paix, que je souhaite de tous mes vœux pour mon pays et pour chacune et chacun des ivoiriens. Sans oublier nos frères et sœurs, vivants en bonne intelligence dans ce pays hautement exceptionnel d’hospitalité.

Mes chers compatriotes,
Je viens à ce stade de mon propos, rappeler à toutes et tous que l’ADCI, ayant répondu « PRÉSENT » d’une part là où le peuple avait besoin de lui, dans la mesure de ses possibilités. Ayant d’autre part, parcouru campements, villages, villes, hameaux, échantillons, tables de discussions et d’échanges politiques, de notre beau pays durant l’année 2021, et ce au contact de nos populations et de nos collaborateurs politiques, en leurs grades qualités et différences, le Parti a pu noter que le besoin collectif de tous, reste et demeure la tranquillité sociale, la paix dans la République.

Mais comment mes chers compatriotes obtenir et/ou consolider cette tranquillité sociale retrouvée, gage de prospérité et de développement ?

Oui ! Mes chers compatriotes ! Pour répondre à cette problématique de nécessité sociale, j’invite ici et maintenant, chacune et chacun, à trouver lui-même et en lui-même, la réponse à cette question que je propose :

Est-ce que ce que je dis et que je fais, et que même personne ne vois, peut amener et garantir la tranquillité sociale et la paix dans mon pays ?
Oui ! Mes chers compatriotes ! Répondons tous à cette question d’utilité publique!
Et certainement que, nous prendrons tous, et je le souhaite de tous mes vœux, conscience des conséquences parfois irréparables, des actes que nous posons.

Oui ! Mes chers compatriotes ! Répondons tous à cette question !
Et certainement qu’à travers cette prise de conscience individuelle ou collective, et je le souhaite de tous mes vœux, citoyennes et citoyens, hommes, femmes, jeunes et vieux, autorités religieuses, politiques, traditionnelles, mouvements de la société civile, syndicats, étudiants et élèves, amis de la grande Côte d’Ivoire, etc…, tous décident d’emprunter la voie du changement. Le changement des cœurs, des comportements et des pratiques pour obtenir la paix sociale dans notre jeune République, la Côte d’Ivoire, la terre de nos ancêtres, notre bien commun à tous !

Oui ! Mes chers compatriotes !
L’Alliance pour la Démocratie en Côte d’Ivoire souhaite à partir de cette année nouvelle 2022 voir s’exécuter une nouvelle pratique de la politique en Côte d’Ivoire. Une pratique qui n’envoie pas ses concitoyens à l’abattoir, mais qui garantit l’intérêt général : la paix pour tous ! La paix en Côte d’Ivoire !

Pour cela, je voudrais prendre mes responsabilités pour solennellement te demander pardon à toi, vaillant peuple de Côte d’Ivoire, au nom de toute la classe politique pour les mauvaises expériences passées. Je te le demande genoux fixés au sol. Accepte le pardon de la haute direction de l’Alliance pour la Démocratie en Côte d’Ivoire, pour toutes les souffrances par toi subies.
Aussi, voudrais-je te dire que l’ADCI ne voulant pas tuer l’espoir, n’attend pas baisser les bras. L’ADCI sollicite ta confiance et ton soutien, car le noble objectif qu’elle s’est fixée à savoir : « la réconciliation des ivoiriennes et des ivoiriens, par la promotion de la paix-valeur (la paix qui vient du cœur), gage de prospérité et de développement », est encore et plus que jamais, d’actualité.

Dès lors, en cette nouvelle année 2022, l’Alliance pour la Démocratie en Côte d’Ivoire voudrait ici, tout en marquant son attachement à l’expression des libertés démocratiques, appeler le peuple et les formations politiques à s’inscrire totalement dans la consolidation de la tranquillité sociale retrouvée. Car :

  • L’ancien Président de la République, le Président Henri Konan BÉDIÉ est encore vivant.
  • L’ancien président de la République, le Président Laurent GBAGBO est revenu de son périple juridique. Il est là et vit avec la création d’un nouveau parti.
  • Le Président Alassane OUATTARA, Président en exercice de la République de Côte d’Ivoire est à la tâche de la gouvernance de notre beau pays.

Qu’il me soit permis en tant que homologue, de rendre grâce à DIEU pour le souffle de vie qu’Il nous accorde tous, avec les autres honorables fondateurs, Présidents et Présidentes de formations et groupements politiques. Certes, il existe encore des frères et sœurs responsables politiques et corporatistes encore à l’extérieur, en exil et en garde à vue en Côte d’Ivoire. Mais l’ADCI pense aujourd’hui que leur retour et libération respective relève d’abord de DIEU. Ensuite, de leur propre responsabilité et de la volonté des autorités gouvernementales. Enfin de notre responsabilité collective.
Dès lors, chers responsables politiques, inscrivons-nous tous dans la perspective de la consolidation de la paix-valeur, la paix qui vient du cœur, et nous obtiendrons la paix sociale dans la République. Car la paix collective en Côte d’Ivoire dépend de la paix individuelle qui vient du cœur de chacune et de chacun.

Aussi, collaborateurs politiques, les périodes chaudes des échéances électorales, moments d’expression de la concurrence politique sont-ils derrière nous. L’Adci en cette année 2022 :

  • nous invite à être des observateurs, inspecteurs et des contrôleurs de l’action gouvernementale, dans nos régions, départements et communes. En vue de faire des propositions constructives d’intérêt national. Car on n’a pas besoin d’être un élu avant de travailler au bien être des populations.
  • veut voir émerger une classe politique (pouvoir et opposition) intelligente et réaliste, pragmatique et objective, qui n’est pas en conflit permanent avec la loi, abandonnant les discours guerriers et la voix de la radicalisation politique, les stratégies insurrectionnelles, bellicistes et subversives, qui ne font que perdurer la souffrance des ivoiriens, des militants, des détenues et exilés politiques.
  • veut voir au demeurant, se constituer et se consolider une opposition davantage civilisée qui respecte l’État et les valeurs de l’Etat, le principe de la liberté démocratique, et souhaite avoir en face, un pouvoir davantage aussi civilisé, qui respecte aussi les droits de l’opposition.
  • Veut voir de plus, s’exprimer une opposition qui critique, qui propose et qui participe avec le pouvoir à la vie de la nation et ce, en vue de la construction de l’Etat et la sauvegarde des acquis de développement socio-économique.
  • propose au gouvernement la voix de la considération et de la participation politique.
  • entend se consacrer pleinement à la dynamique de la décrispation du climat sociopolitique et oriente sa lutte vers la promotion de la paix-valeur, la paix qui vient du cœur, gage de la consolidation de l’unité nationale et du bien être social de nos concitoyens.

Mes chers compatriotes ! Voici nos vœux en cette nouvelle année 2022,
Je remercie et j’encourage le Président de la République (mon homologue du RHDP), à continuer d’accomplir son devoir constitutionnel d’exécution de son projet de développement intitulé ‘’ la Côte d’Ivoire Solidaire’’, de défenses et de sécurisation du territoire national.
Je l’encourage particulièrement dis-je à continuer d’expérimenter la dynamique de la paix-valeur ; la paix qui vient du cœur.
Je rappelle au pouvoir en place que, la consolidation de la tranquillité sociale retrouvée, est la base d’un développement durable, et je l’appelle davantage à prioriser la considération et le dialogue politique direct avec tous, en vue de trouver des solutions politiques aux problèmes politiques qui minent notre nation, car en effet, la paix collective en Côte d’Ivoire dépend de la paix individuelle qui vient du cœur de chacune et de chacun.

Enfin, tout en lui réitérant mes remerciements, je demande au peuple ivoirien de continuer de lui accorder sa confiance durant ce mandat. Et de se mobiliser pour les échéances et actions futures dans la sérénité qui l’a toujours caractérisé.

Mes chers compatriotes !
Bonne et heureuse année 2022 à toutes et à tous !
La paix en 2022 pour toutes et tous !
Que la Côte d’Ivoire demeure bénie de DIEU!

Je vous remercie.

Fait à Abidjan, le 03 janvier 2022
LUCE MARCEL KROMEL AKPA
Fondateur de l’ADCI


Partager l'article